Quand je découvre un pays, moi, je l'écoute. Pour répondre à votre appel, je choisis de réaliser des portraits sonores. Je suis très sensible aux notions de correspondance. Lorsque je vois une composition picturale, un dessin, je suis capable d'en donner une transcription sonore. La perception de son mouvement produit sur moi une impression majeure à travers laquelle je construis mon regard.

J'ai en mémoire, les déplacements fluides ou rectilignes. Les méandres, les voyages en bateau, les arrivées en gare. Les changements de lumière, les brumes, les ouragans, les accidents du paysage. Les marches, les traversées. Il est question d'influence anglaise, de l'émergence de paysage, de l'expension des loisirs. Toute cette histoire vibre aujourd'hui sous nos yeux, sous nos pas. Ces impressions sont inscrites dans le paysage.bande
Je veux articuler des impressions issues de l'histoire de la peinture avec des réalités de la création musicale comtemporaine. Il se trouve que je connais bien son histoire et que j'ai des ami.e.s musicien.n.es de part et d'autres de la manche

 

"J'ai un pays, moi, je le peins." Courbet
 

ici Debussy aurait écrit les premières mesures de la mer. Le paysage est habité. On se surprend à voir la femme sur la falaise, scrutant la mer vu des hauteurs, se baigner à Dieppe ressentie comme une immersion dans l'histoire, en guettant le soleil couchant