Des parcours dans la ville, des films et des bandes sonores qui accompagnent ces parcours jusqu'au points d'écoutes.

 

Des films à visionner au cours des promenades: on y voit avec un décalage temporel le paysage réel qui se déroule sous nos yeux au moment de la marche (par exemple on voit le paysage filmé en hiver alors qu'on se trouve en été),

parfois introduisant d'autres espaces et éléments sonores qui télescopent notre perception en temps réel.

 

 

La réalisation des portraits:

Images prises sur le vif, prises de sons, dessins seront effectués lors des rencontres et entretiens avec les participant.e.s.

Toutes mémoires complémentaires de ces personnalités musicales et leur résonnance sur le territoire viendront enrichir cette fabrication de portraits :

enregistrement, pièces sonores, images d'archives, lieux familiers, répétitions, concerts, entretiens ...

Les films seront travaillés comme des collages. Ils auront chacun comme trame de fond l'un des  parcours filmés en temps réel.

L'œil du spectateur compose à partir de ces juxtapositions et de son propre cheminement une ligne de récit qui évoque la richesse et complexité de l'univers singulier de chacun des mudicien.n.e.s.