Je veillerai dès le départ à instaurer un dialogue et à informer les habitants du dispositif à mettre en place.

 Cette résidence me permettra d'affiner mon choix des musicien.n.e.s pré-sélectionné.e.s. Séjouner sur un territoire permet de changer les perspectives, perdre ces repères, trouver de nouvelles voies.

Je connais déjà les deux rives. Pour ce projet il me semble important d'instaurer un jeu de miroir qui se déploie sur différents niveaux : entre deux rives, entre la musique et les arts visuels, entre la lumière et le son.

Les musicien.n.e.s sont choisis en fonction de leur lien avec leur entourage, leur paysage et leur sensibilité synesthésique aux couleurs et à l'espace.

Le vocabulaire partagé qui traverse les arts, tonalité, hauteur, profondeur, disonnances m'aidera à révéler des correspondances, à les provoquer et à les mettre en scène.

 

La résidence me permettra de :

  • de trouver des relais (associatif et institutionel) afin d'accompagner le projet et impliquer les habitants dans la mise en place et l’organisation de l’évènement.
  • de favoriser la rencontre avec les musicien.n.e.s et d'affiner mes choix  quant aux portraits, à l'angle d'approche, aux mode opératoires à mettre en place.

Je m'assurerai que le niveau sonore soit adapté à la configuration du lieu, à l’environnement avoisinant, à l’heure de la journée ou de la nuit.